Le dossier de novembre 2018

     

 

 

 

 

YIN/YANG

CULTIVER LE YIN POUR L HIVER

La base de notre santé dépend de l’équilibre entre notre yin et yang. De nos jours, nous avons tendance à être dans l’hyperactivité (énergie yang) et de ce fait négliger la détente (énergie yin). Pourtant…

Nos sociétés nous dirigent trop vers la performance ; que ce soit au travail, dans la pratique d’un sport, avec les enfants ; par-dessus tout, l’omniprésence sur les réseaux sociaux…en clair nous sommes dirigés vers l’extérieur, vers le yang .

Pourtant, notre équilibre  prend sa source dans un yin solide ! Se ressourcer, lâcher prise aide à être en introspection. Je cite Catherine Marin: « Le yang contient le yin, le yin retient le yang ; ainsi le yang souffre des blessures du yin » …

Le yin symbolise l’hiver, la période où la nature se prépare pour le printemps ; nous nous épuisons aussi au même titre qu’elle.  Nous sommes calés sur les cycles de la nature. Un yang en excès révèle un yin déficient ; les sueurs nocturnes, un pouls rapide, des palpitations en sont les signes.

La solution : faites-vous masser avec un massage doux et non dynamique qui relancerait trop votre yang ! Les mouvements trop toniques sur des nœuds et sur les muscles remplis d’acide lactique créent un rapport de force avec votre corps. A l’inverse, des gestes doux et en profondeur (le massage Lomi-lomi) relance la véritable énergie.

Il est bon aussi d’accepter d’avoir besoin de repos et ce, sans culpabiliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *